L’arsenal nucléaire anglais renouvelé
71 ans après la première explosion nucléaire, où en est-on ?
6 août 2016

L’arsenal nucléaire anglais renouvelé…

 

Les députés britanniques ont voté ce 18 juillet dernier en faveur du renouvellement des 4 sous-marins nucléaires Trident, le tout pour minimum 49 milliards d’euros. Un député écossais a demandé à la première ministre Theresa May si elle était prête à tuer 100 000 personnes: « Oui », car « Tout l’intérêt d’un système dissuasif est que nos ennemis sachent que nous sommes prêts à l’utiliser », a-t-elle répondu…

Source France24/AFP

Les députés britanniques ont voté lundi 18 juillet en faveur du renouvellement des quatre sous-marins nucléaires Trident du pays, pour un coût d’au moins 41 milliards de livres (49 milliards d’euros). Theresa May a assuré qu’il s’agissait d’une « assurance ultime » pour la sécurité du pays.

Pressée par un député écossais du SNP de dire si elle était prête à utiliser une arme qui pourrait tuer 100 000 personnes, Theresa May a répondu « oui ». « Tout l’intérêt d’un système dissuasif est que nos ennemis sachent que nous sommes prêts à l’utiliser », a-t-elle ajouté.

Plus de 70 % des députés travaillistes ont donné leur feu vert (soit 138 députés) à cette mesure du gouvernement conservateur, en dépit des positions pacifistes de leur dirigeant Jeremy Corbyn. « Je ne prendrai pas une décision qui tuera des millions d’innocents. Je ne crois pas que la menace de meurtres de masse soit un moyen légitime de mener les relations internationales », a-t-il déclaré lundi.

Nouvelle flotte nucléaire en 2030

Le Royaume-Uni est l’une des trois nations de l’Otan possédant l’arme nucléaire avec la France et les États-Unis.

La flotte nucléaire vieillissante est basée à Faslane, dans l’ouest de l’Écosse. Elle doit être remplacée par des submersibles « Successor », pour une entrée en service au début des années 2030.

Un des quatre sous-marins britanniques est en permanence en mission quelque part dans le monde, deux sont au port, prêts à partir, et le quatrième est en maintenance.

En février, plusieurs dizaines de milliers de manifestants avaient défilé à Londres pour protester contre le renouvellement du programme Trident, à l’appel de mouvements anti-nucléaires.

Le 18 juillet, la Campagne pour le désarmement nucléaire a affirmé que le programme Trident allait en réalité coûter 205 milliards de livres du fait des coûts associés au programme. Jeremy Corbyn a lui évoqué le chiffre de 179 milliards de livres.