L’ONU va négocier une interdiction des A.N. en 2017
71 ans après la première explosion nucléaire, où en est-on ?
6 août 2016
29.08 | Journée internationale contre les essais nucléaires
29 août 2016

L'ONU va négocier une interdiction des armes nucléaires en 2017

Des discussions aux Nations Unies sur le désarmement se sont conclues ce 19 août dernier à Genève, où une écrasante majorité des nations ont signalé leur intention de lancer des négociations en 2017 pour une interdiction mondiale des armes nucléaires.

  Cent sept États d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes, d’Asie du Sud-Est et du Pacifique, ainsi que plusieurs États européens ont approuvé une proposition de convoquer une conférence l’année prochaine pour interdire les armes nucléaires.

  Une petite poignée d’États a fait valoir que les armes nucléaires sont essentielles pour leur sécurité et ne devraient donc pas être interdites. Cependant, ces opposants ont échoué à bloquer cette majorité et à empêcher la tenue de ces négociations.
 
Ces discussions à l’ONU, réalisées au sein d’un Groupe de travail à composition non-limitée dans le but de faire avancer les négociations multilatérales sur le désarmement nucléaire (longtemps resté au point mort à l’ONU), ont débuté en février et mai derniers et viennent de se terminer lors de cette troisième session au mois d'août.

  Ce groupe a adopté son rapport final par un vote. Le rapport recommande qu’une conférence se tiendra l’année prochaine pour négocier « un instrument juridiquement contraignant pour interdire les armes nucléaires, ce qui conduira à leur élimination totale ».   Les armes nucléaires restent les seules armes de destruction massive encore non interdites par le droit international, en dépit de leur nature inhumaine et non-discriminante. L’interdiction proposée viendrait mettre un terme à cette anomalie juridique.

  Pour Beatrice Fihn, directrice exécutive de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN), « il ne fait aucun doute que la majorité des membres de l’ONU ont l’intention de poursuivre les négociations l’année prochaine sur un traité interdisant les armes nucléaires. C’est un moment important dans ces sept décennies de lutte mondiale pour débarrasser le monde des pires armes de destruction massive. »

  Il est certain que le groupe de travail des Nations Unies a réalisé une avancée majeure aujourd’hui car, a t-elle rajouté, « nous nous attendons à ce que, sur la base des recommandations de ce groupe de travail, l’Assemblée générale de l’ONU adopte une résolution cet automne pour établir le mandat pour les négociations sur l’interdiction des armes nucléaires en 2017. »