29.08 | Journée internationale contre les essais nucléaires
L’ONU va négocier une interdiction des A.N. en 2017
19 août 2016
23.09 | 20h | Docu : The man who saved the world
12 septembre 2016

Journée Internationale contre les essais nucléaires

La première bombe atomique a été larguée le 6 août 1945 sur la ville d’Hiroshima au Japon, chacun s’en souvient. Mais les premiers « essais nucléaires » sont un peu plus anciens puisque le premier a été opéré en juillet 1945. Depuis lors, plus de 2000 essais ont été réalisés, d’abord dans l’atmosphère, puis de façon sous-terraine ou sous-marine.

Une prise de conscience progressive

La prise de conscience des dégâts occasionnés pendant ces campagnes d’essais a été lente à venir mais, peu à peu, de plus en plus de pays ont décidé de renoncer aux essais nucléaires. On se souvient qu’en France, cela avait fait partie des premières décisions prises par le Président Chirac en 1995.

Un traité sur l’interdiction totale des essais nucléaires a été ouvert à la signature en 1996… mais n’a jamais été mis en application faute, justement, de signataires en nombre suffisant !

Le polygone de Semipalatinsk

C’est en 2009 que les Nations Unies ont proclamé la création de la Journée internationale contre les essais nucléaires et choisi pour la célébrer la date du 29 août. Cette résolution (la 64/35) a été adoptée à l’unanimité.

On se souviendra qu’à l’origine de cette résolution se trouve la République du Kazakhstan, ancienne république membre de l’URSS et indépendante depuis 1991, qui souhaitait commémorer la fermeture du polygone d’essais nucléaires de Semipalatinsk, le 29 août 1991.

Le but final de la résolution de l’ONU est de sensibiliser à la nécessité d’interdire les essais d’armes nucléaires et travailler à l’édification d’un monde plus sûr.

Plus d’info : www.un.org