Nouveau rapport: Les banques qui investissent das les armes nucléaires
Action à Kleine Brogel: Rappelez-vous Hiroshima!
11 septembre 2018

 

La Coalition Belge Contres Les Armes Nucléaires, en collaboration avec FairFin et Scandesbanques.be, a publié un nouveau rapport qui dénonce les banques actives en Belgique qui investissent plus de 17 milliards de dollars dans les 20 plus grandes sociétés d’armement nucléaire. Des activistes de plusieurs mouvements de paix ont fait une action devant la siège du BNP Paribas à Bruxelles pour marquer la journée internationale pour l’élimination des armes nucléaires. Il y a eu des actions dans quelques autres pays où la banque est aussi active (Pays-Bas, France, États-Unis, Allemagne, Espagne et Nouvelle-Zélande).

Le rapport démontre que BNP Paribas investit près de 9 milliards de dollars dans des entreprises qui produisent ou entretiennent des armes nucléaires. Cela fait d’elle le plus gros investisseur parmi les banques actives en Belgique. Ces investissements concernent les 20 plus grands producteurs d’armes nucléaires au monde.

Deutsche Bank a investi un peu plus de 7 milliards de dollars dans 17 sociétés d’armement nucléaire. Cependant, la banque a récemment resserré sa politique, même si des lacunes subsistent. ING dispose de plus de 900 millions de dollars dans 7 entreprises productrices d’armes nucléaires. Sa politique d’investissement est classée comme moyenne, à risques.

Un point positif à souligner réside dans le fait que KBC/CBC ait fortement ajusté sa politique d’exclusion depuis le 1er juillet 2018 en ce qui concerne les armes nucléaires. Une grande partie des producteurs d’armes ont été mis sur sa liste noire, publiquement consultable.

Les gestionnaires d’actifs Degroof Petercam, Delen Private Bank et Treetop Asset Management investissent également dans l’arme nucléaire. De plus, ils ne disposent pas de politique d’investissement publique. Delen Private Bank aurait entretemps revendu son investissement, tout comme Degroof Petercam, partiellement.

Enfin aucun financement n’a été décelé chez Belfius, Argenta, vdk bank, Van Lanschot ou Triodos. Cependant, la politique d’investissement de Belfius est considérée comme « moyenne », c’est-à-dire qui comporte des risques.

Les associations initiatrices du rapport recommandent aux banques d’adopter et de publier une politique d’investissement claire et dénuée de toute ambiguïté. Les associations demandent également au gouvernement belge d’élargir aux armes nucléaires, la loi interdisant le financement des armes controversées et d’assumer ses responsabilités d’actionnaire majeur de BNP Paribas et de Belfius afin que ces banques adoptent des politiques d’investissement plus éthiques.