Campagne

NUKE-FREE ZONE - Présentation

Le 7 juillet 2017, 122 États membres des Nations Unies ont adopté le Traité d’interdiction des armes nucléaires. La rôle premier de la société civile a été internationalement reconnu et saluée par l’attribution du Prix Nobel de la paix 2017 à la Campagne pour l’abolition des armes nucléaires [ICAN], dont Agir pour la Paix fait partie.

La Belgique héberge une vingtaine de bombes nucléaires étasuniennes depuis plus de 60 ans, prêtes à être larguées par des pilotes belges.

À travers de l’information, des formations à l’action et des actions directes non-violentes, Nuke-Free Zone vous invite, vous aussi, à vous impliquer pour que nous fassions prendre ses responsabilités au gouvernement belge en mettant en place ces mesures :

Les trois objectifs de Nuke-Free Zone :

1. Le retrait des bombes nucléaires américaines stationnées à Kleine-Brogel.

2. La signature et la ratification par la Belgique du traité international d’interdiction des armes nucléaires.

3. Faire de la Belgique une Zone Exempte d’Armes Nucléaires (ZEAN), au même titre que celles déjà reconnues par les Nations-Unies.

Contexte

A l'heure actuelle, aucun état ni aucune organisation internationale n’a les moyens médicaux, humains et logistiques pour faire face aux conséquences humanitaires et environnementales d’une détonation nucléaire, qu’elle soit volontaire ou accidentelle. Leur extrême dangerosité vaut autant pour les populations et l’environnement des pays qui les accueillent/possèdent que pour ceux des états visés par celles-ci. Elles ont le pouvoir de détruire l’humanité toute entière. Elles doivent disparaître, tant qu'il est encore temps.

Cette campagne s’inscrit dans la lignée des luttes contre ces armes de destruction massive qui ont traversé l’Histoire de la Belgique depuis les années 1980; du combat contre l’installation des euromissiles à Florennes, à la campagne Bomspotting.

Nuke-Free Zone est une campagne d’Agir pour la Paix